Un modèle d’économie durable pour le secteur audiovisuel en Afrique de l’Ouest

Un mécanisme lié au succès des films en salles au Burkina Faso. Les spectateurs burkinabè déterminent qui sont les productrices et producteurs bénéficiaires d’aides pour produire un prochain film. Un dispositif fondé sur l'esprit entrepreneurial, qui permettra aussi de réhabiliter des salles et de réactiver un réseau aujourd’hui paralysé par le manque d’offre sans que les bailleurs de fonds n'interviennent sur le contenu des films.

Je suis foncièrement optimiste parce que je crois que l'Afrique dispose de toutes les ressources humaines et économiques, de toutes les énergies et du talent pour inventer sa propre destinée. Cela peut prendre du temps mais peu importe, le mouvement est amorcé et mille feux féconds couvent déjà. Des images, des récits et des histoires attendent de surgir en flots continus que rien ne saura contenir. L'Afrique va nécessairement trouver son tempo et son souffle bientôt.

Gaston Kaboré, réalisateur, Ouagadougou

Basel, Sa/So, 22./23. Juni 2013

Plaquette SCBF Télécharger le PDF | Consulter en ligne

Présentation de l'initiative Charte, statuts et règlements Archive: Rencontre de lancement, 27 - 29 février 2012, Ouagadougou
Nos activités